Déchets plastiques : les interdictions commencent (enfin) à entrer en vigueur


On en parle / jeudi 27 février 2020

Depuis le 1er janvier dernier, certains produits en plastiques à usage unique sont enfin interdits, ceci dans le cadre de la loi sur la transition énergétique.

Selon la loi, ces interdictions concernent la mise à disposition des « gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées ».

Mais alors, si la loi concerne tous ces produits, pourquoi est ce que j’en trouve encore dans les rayons du supermarché du coin ? Pourquoi je trouve encore des gobelets au distributeur de boissons de la gare ??

Quelques précisions s’imposent !!

La loi sur la transition énergétique en bref

Les textes

Ces interdictions ont été décidées dans la Loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, qui a ensuite été modifiée par la loi Égalim d’octobre 2018. Un décret publié le 27 décembre 2019 au Journal officiel définit les conditions d’application.

La loi pour la transition énergétique a pour principaux objectifs :

  • de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990,
  • de réduire de 30 % da consommation des énergies fossiles en 2030 par rapport à 2012,
  • de porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation finale d’énergie en 2030 et à 40 % de la production d’électricité,
  • de réduire la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à 2012,
  • de diversifier la production d’électricité et baisser à 50% la part du nucléaire à l’horizon 2015,
  • de réduire de 50 % les déchets mis en décharge à l’horizon 2025.

C’est donc ce dernier point qui nous intéresse ici, l’interdiction des déchets plastiques, dits à “usage unique”, permettant de réduire de manière importante les déchets mis en décharge (ceux-ci n’étant pas toujours – pas souvent – recyclables).

Ces produits ne sont souvent utilisés que quelques minutes, et , sans compter les méfaits pour la planète, sont mortels pour les animaux marins, les oiseaux et la faune en général.

Chaque année, les pays de l’Union européenne produisent environ 25 millions de tonnes de déchets plastiques.

Les dates

2020

3 types de produits en plastique interdits dès le 1er janvier 2020

  • Les assiettes
  • Les gobelets et verres à usage privé
  • Les cotons-tiges

2021

  • Les pailles
  • Les couverts jetables
  • Les touillettes
  • Les piques à steak
  • Les couvercles et gobelets à emporter (type fast-foods, festivals…)
  • Les confettis en plastique
  • Les emballages en plastique pour les fruits et légumes de moins de 1,5 kg
  • Les plateaux-repas
  • Les pots à glace
  • Les saladiers
  • Les boîtes en polystyrènes expansé (type boîtes à kébab)

2022

  • Les sachets de thé
  • Les jouets distribués gratuitement dans les fast-food
  • Les entreprises n’auront plus le droit de distribuer gratuitement des bouteilles en plastique.

2023

  • La vaisselle jetable dans les fast-foods pour les repas servis sur place

Les délais

La loi prévoit un délai de 6 mois pour écouler les stocks des produits frappés d’interdiction, sous réserve qu’ils aient été fabriqués ou importés avant le 1er janvier de la date d’interdiction concernée.

Les exceptions et les dérogations

Les emballages ne sont pas concernées par les interdictions avant le 3 juillet 2021.

Les produits compostables et constitués de matériaux biosourcés et justifiant d’une teneur minimale de 50 % de produits biosourcés ne sont pas concernés avant le 3 juillet 2021 non plus.

Les couverts utilisés dans les établissements pénitentiaires, les établissements de santé et les transports aériens, ferroviaires ou maritimes bénéficient d’un délai jusqu’au 3 juillet 2021.

L’objectif du gouvernement de mettre fin à tous les emballages plastiques à usage unique d’ici 2040. L’échéance est donc lointaine, mais chez Hope Hope Hope, on considère chaque avancée vers la réduction de nos déchets plastiques comme une victoire.

Les alternatives réutilisables pour les remplacer ces produits

Alors comment on fait , une fois que ces produits seront interdits ? On pense aux alternatives. 

La loi oblige les industriels à réfléchir et à trouver des solutions innovantes, et certaines existent déjà. En voici quelques exemples :

Les bouteilles et les gourdes

On en a déjà parlé chez Hope Hope Hope, les gourdes et les bouteilles isothermes peuvent être emmenées partout, et il existe aujourd’hui de nombreux modèles et formats.

Les lunchbox

Pour emmener votre déjeuner au travail, ou votre pique nique en voyage, ces récipients alimentaires sont pratiques et sont eux aussi disponibles en différents modèles et formats.

Les couverts

Vos couverts de tous les jours sont vos meilleurs alliés, et sinon, mais on est moins fans chez Hope Hope Hope, il existe aujourd’hui des couverts en plastique réutilisables et lavables ou en bambou.

Les pailles

Les pailles réutilisables existent sous deux formes : le bambou ou le métal.
Les enfants Hope Hope Hope, petits et grands, préfèrent la version métal (généralement livrée avec son petit goupillon de nettoyage très pratique).
(On évitera la paille en papier, qui est certes recyclable, mais qui n’est pas réutilisable et qui en plus ramollit au contact du liquide.)

Les sacs

Les sacs réutilisables sont désormais très faciles à trouver et existent sous de multiples formes. Que l’on utilise un tote-bag en tissu, un sac en maille récupéré chez mamie ou un modèle pliable en polyester, on peut le glisser dans un sac à main ou un sac à dos et on n’a aucune excuse pour ne pas en avoir un !! 

Source :

https://www.bfmtv.com/economie/assiettes-gobelets-ces-produits-en-plastique-seront-interdits-a-la-vente-des-2020-1832927.html

https://www.actu-environnement.com/ae/news/plastique-interdiction-2020-produits-usage-unique-34732.php4

Photo par Brian Yurasits sur Unsplash