J’ai installé un lombricomposteur dans mon appartement


Retours d'expériences / mardi 13 novembre 2018

Je vous entends déjà hurler : « Non mais tu rêves, jamais je ne mettrai un lombricomposteur chez moi ! Déjà ça pue, c’est pas hygiénique, et en plus si c’est pour me retrouver avec des vers de terre dans tous l’appart, merci bien ! ». Eh bien non, tout cela est faux et archifaux !

J’ai installé il y a 3 ans un lombricomposteur chez moi. 3 ans de bonheur partagé (enfin, je l’espère…) pour mes lombrics et moi… Un lombricomposteur, c’est tout simplement un composteur plus petit que les gros composteurs que vous croisez dans les jardins et qui fonctionne avec des lombrics. Ces petites bêtes digèrent les déchets organiques que vous leur offrez et les valorisent en les transformant en compost ! C’est un équipement parfait pour les citadins : il peut être installé dans des petits espaces tel qu’un appartement, un balcon, une cave… Le mien a vécu un moment dans mon salon, puis a migré sur le balcon UNIQUEMENT parce que j’avais choisi un modèle trop volumineux.

Et qu’est-ce qu’on peut leur donner, à ces petits vers ? Eh bien, une belle quantité de vos déchets courants : épluchures (à part poireaux, oignons, ail, choux et agrumes), marc de café, sachets de thé, mouchoirs en papier et essuie-tout usagés, boîtes d’œufs, coquilles d’œufs… Pour un bon fonctionnement, il faut juste mettre pour chaque apport d’épluchures une petite quantité de papier ou carton en petit morceaux (moi, personnellement, je suis fan des boîtes d’œufs et des rouleaux de papier toilette).

Pour faire fonctionner votre lombricomposteur, rien de plus facile. Vous achetez votre lombricomposteur et les lombrics qui vont bien. Certaines déchetteries ou communes vous proposent même un lombricomposteur gratuitement, renseignez-vous ! Généralement 2 ou 3 bacs sont superposés : vous déposez vos déchets dans le bac du dessus, lorsqu’il est plein vous prenez un nouveau bac pour continuer le dépôt de vos déchets et déplacer le premier bac en dessous du second le temps de sa transformation. Au bout de quelques semaines, pas un, messieurs dames, mais DEUX engrais merveilleux s’offrent à vous : un superbe compost (un peu plus collant que du terreau) et un engrais liquide. Deux bombes pour les plantes !

Quels avantages pour vous et la planète ?

– Des poubelles bien plus petites !

– Des déchets transformés en matière utile !

– Un engrais de folie pour les plantes !

– L’occasion de causer aux voisins et aux copains qui ont un jardin ou des jardinières (et qui seront ravis de récupérer votre compost, j’ai testé pour vous 😉 !

– Et parfois même une véritable économie participative : je fonctionne avec les rouleaux de papier toilette vides des collègues… Le top du teambuilding !

Et tout ça sans contrainte ni perte de temps, sans odeur (promis) et sans risque de voir les lombrics envahir le salon (re-promis) !

 

Ma bible du lombricompostage : https://www.verslaterre.fr

 

Emma